02 novembre 2013

13. Quand les travailleurs de base glissent vers la condition des marchandises

Du côté du salaire minimum, il n'est guère difficile de rejoindre le statut de ces choses si particulières que sont les marchandises. En tout cas, il est essentiel pour les détenteurs de capitaux que les travailleurs de base jouxtent cette condition-là. Pour en trouver qui soient de cette catégorie extrêmement juteuse en termes de profit, ils sont prêts à aller au bout du monde : ça s'appelle l'impérialisme, et c'est ce qui anime prioritairement les multinationales. Un objet en tant qu'objet a une valeur d'usage : il sert à ceci... [Lire la suite]
03 novembre 2013

14. Un temps de vie qui se vend au plus bas prix

Abstraction faite du prix de vente qui se trouve dans la dépendance de la concurrence, les frais de production fournissent le seuil sur lequel vient buter le gain du bourgeois. Toutefois, pour se placer en situation favorable dans le petit jeu de la concurrence, c'est-à-dire dans la fixation de son prix de vente, et pour, tout à la fois, obtenir le gain le plus important possible, le bourgeois doit veiller à tenir ses frais de production au plus bas. De quoi ceux-ci sont-ils constitués ? Comme nous l'avons vu précédemment, en... [Lire la suite]
16 novembre 2013

21. L'offre et la demande ne déterminent que le prix de marché

En réalité, ce n'est pas la confrontation directe entre notre marin et notre boulanger qui va servir à déterminer le prix, entre eux, de la miche de pain. Quel que soit l'acheteur, la miche de pain ne change pas de prix. Ce prix lui-même tient compte, en particulier, de la quantité des pains préparés simultanément. La solidarité des pains lors de leur fabrication produit leur solidarité de prix lors de la vente. Or, par-delà le boulanger, il y a ses éventuels concurrents : qu'ils soient déjà installés dans sa proximité, ou qu'ils... [Lire la suite]