31 octobre 2013

9. D'une apparence de technicité à une vérité d'exploitation à mort de l'humain

Le 9 janvier 1848, Karl Marx donnait une conférence à Bruxelles qui nous est restée sous le titre "Discours sur le libre-échange". Nous y lisons, aujourd'hui,  l'Histoire qui s'est développée plus particulièrement dans notre pays depuis le milieu du XXème siècle, pour nous préparer à prendre la place qui nous était assignée dans l'Europe économique, puis dans la mondialisation généralisée :"L'accroissement du capital productif implique l'accumulation et la concentration des capitaux." C'est plus particulièrement ce... [Lire la suite]
01 novembre 2013

10. Ouverture des frontières - Liberté des échanges

Abordant les lois exposées par ceux qu'en son temps on appelait les économistes (de Quesnay à Ricardo), Karl Marx déclarait, dans sa conférence sur le libre-échange (9 janvier 1848) :"Ces lois se confirment à mesure que le libre-échange se réalise. La première de ces lois, c'est que la concurrence réduit le prix de toute marchandise au minimum de ses frais de production. Ainsi le minimum de salaire est le prix naturel du travail. Et qu'est-ce que le minimum de salaire ? C'est tout juste ce qu'il faut pour faire produire les objets... [Lire la suite]
01 novembre 2013

11. A l'échelle du monde

Si nous restons à l'intérieur d'un pays donné, le schéma que développe Karl Marx dans son "Discours sur le libre-échange" s'applique directement : "[...] dans un certain laps de temps qui est toujours périodique, dans ce cercle que fait l'industrie, en passant par les vicissitudes de prospérité, de surproduction, de stagnation, de crise, en comptant tout ce que la classe ouvrière aura eu de plus ou de moins que le nécessaire, on verra qu'en somme elle n'aura eu ni plus ni moins que le minimum ; cela veut dire que la classe ouvrière ne... [Lire la suite]