S'il se laisse ramener à ses seuls coûts de production et d'entretien, l'ouvrier, en tant qu'il est une force de travail au repos, se trouve exactement dans la situation d'une marchandise revenue à son statut d'objet livré à lui-même. Son existence persiste, enserrée dans les conditions minimales de la seule survie : il pourra, par exemple, s'y rencontrer le bistrot du coin avec son loto, le téléviseur avec ses matches de football, etc. Des minima qui se masquent sous du rêve plus ou moins fabriqué...

Le temps de travail se voit lui-même scandé par des temps de pause du même acabit : la cigarette, un petit café... Voilà ce qui entre également dans les frais de production et d'entretien du travailleur de base. Mais le temps passe, et l'ouvrier vieillissant finit par ne plus être utilisable. C'est à quoi le bourgeois doit veiller avec la plus grande attention.

En effet, comme l'écrit Karl Marx dans "Travail salarié et capital" :
"Le fabricant, lorsqu'il calcule ses frais de production et d'après ceux-ci le prix des produits, fait entrer en ligne de compte l'usure des instruments de travail."

Parmi ces "instruments de travail", il finit par y avoir ce qu'il a acheté chez les humains : la force de travail, or, selon ce qu'écrit Karl Marx :
"Il faut comprendre de la même manière, dans les frais de production du travail simple, les frais de reproduction grâce auquels l'espèce ouvrière est mise en état d'accroître et de remplacer les ouvriers usés par de nouveaux."

Voilà plus généralement ce que le matérialisme dialectique permet de lire, sous l'économie libérale et sous la "douce" loi qui garantit la liberté d'entreprendre :
"Les frais de production du travail simple se composent  donc des frais d'existence et de reproduction de l'ouvrier. Le prix de ces frais d'existence et de reproduction constitue le salaire. Le salaire ainsi déterminé s'appelle le minimum de salaire. Ce minimum de salaire, tout comme la détermination du prix des marchandises par les frais de production en général, joue pour l'espèce et non pour l'individu pris isolément. Il y a des millions d'ouvriers, pris individuellement, qui ne reçoivent pas assez pour pouvoir exister et se reproduire ; mais le salaire de la classe ouvrière tout entière est, dans les limites de ses oscillations, égal à ce minimum." (Karl Marx, "Travail salarié et capital")

Ce minimum de salaire qui garantit le maximum d'extorsion de la plus-value sur le long terme, c'est à la finance internationale de nous le garantir - nous, les tenants du mode capitaliste de production - par la guerre si nécessaire (Libye, Côte d'Ivoire, Mali, Syrie, etc.), et mondiale quand elle en décide ainsi : celle de 1914-1918 n'était pas mal du tout.

Michel J. Cuny